L'Olympus Pen-F

Après quelques années d'utilisation de cet appareil peu connu mais extraordinaire, je pense qu'il mérite qu'on en parle. (les photos, sauf la bannière, ne sont pas de moi, voir source en bas)


Remarquez le retardateur en haut à droite sur la photo.

Première chose improbable, l'appareil est un demi-format. Ce n'est pas un 24*36mm mais un 18*24. le viseur est vertical! (sur l'emplacement de pellicule qui devrait contenir une image horizontale 24*36mm, on a deux images verticales). Au final, idéal pour le portrait et deux fois plus de photos pour une même pellicule (pellicules standard 135) chez les, enfin le labo qui accepte de me les prendre. (mais on peut toujours demander une planche contact et tirer les meilleures, comme beaucoup de gens font en noir et blanc).

Deuxième chose anachronique, l'appareil est entièrement manuel (sorti en 1963), il y a bien une pile bouton sur le Pen-FT (1966) mais juste pour faire beau et alimenter la cellule de mesure TTL de la lumière pendant 15 ans (comme je suis très prévoyant, j'ai donc fait des provisions pour trente ans), ne cherchez pas de bouton marche/arrêt!

Mais étonnemment, grâce à son système de miroir rotatif -ci-dessous-, on bénéficie d'une très moderne synchronisation du flash à toutes les vitesses!

Au final l'appareil est le réflex le plus compact que j'ai jamais vu et comme en plus il est tout en métal, il me sert bien quand je pars sans me faire de souci. 600 g avec l'objectif standard 38mm f1,8! (650g avec son enveloppe à bandoulière à intérieur velours, pardon)
Et une belle ligne...

On redécouvre ainsi les joies du réglage fin : une structure en nid d'abeilles au centre de la visée (petit cercle au centre du miroir sur la photo plus haut) devient nette quand la mise au point est bonne, et la bague de mise au point occupe les trois-quarts du léger objectif, tandis que le réglage de l'ouverture ultra-simple (de 0 à 7, correspondant à des ouvertures de f1,8 à f16, indiquées sur le dessous de l'objectif; le chiffre "optimal" étant donné par une barette qui se déplace entre 0 et 7 à gauche dans le viseur) occupe le reste de la place.

Enfin, assurez-vous que le bouton de vitesse (de pose longue à 1/500) est sur une vitesse qui vous convient et que vous avez sélectionné la bonne sensibilité sur ce même bouton (25 à 400 isos).
N'oubliez quand même pas d'armer (en une fois);

Clic-clac! 

Il existe une description plus fournie du "premier appareil demi-format au monde" ici : http://www.collection-appareils.fr (photographies B Fitan et G Lancelin). Un site fort complet d'ailleurs!