Photo... Technique ?

L'objectif de cette page est de vous exposer les éléments essentiels de la prise de vue et du matériel. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous recommande tout particulièrement un ouvrage de référence qui m'a beaucoup servi, l'Atlas Pratique de la Photo, Édition Atlas ISBN 2895380090 (auteur : collectif, 258 pages, couverture cartonnée, 15 euros)

Comment réaliser une belle ou une bonne photo? Cela pourrait être la question à laquelle je tenterais de répondre, mais en remarquant que l'appréciation "bonne photo" dépend de la sensibilité de chacun, la question serait plutôt "comment réussir à retranscrire une scène qui m'a plu, à partager une émotion que j'ai eu ? ". Commençons d'abord par insister sur deux éléments essentiels, qui tendent à être effacés derrière la technique : la lumière et le cadrage.

La lumière peut être douce, dure, faible, forte, blafarde, glauque, artificielle, naturelle, diffuse, directe, grandiose, discrète, violente, voilée, tamisée, etc. L'énumération pourrait continuer, ce n'est que pour montrer l'importance qu'elle prend dans une photo. Il faut toujours se rappeler qu'une photo n'est qu'un assemblage de points de lumière plus ou moins forte, rien de plus.
Le cadrage est lui ce qui va permettre de mettre en valeur les éléments de votre photo, c'est-à-dire ce que vous voulez montrer ou ce qui vous a plu, ce pour quoi vous avez pris la photo. Certaines règles existent comme la règle des trois tiers (qui veut que l'on découpe la photo en trois tiers verticaux et trois tiers horizontaux, donc en une grille, et que l'on place les éléments selon cette grille. Par exemple, un paysage se découperait en trois bandes, le premier plan, l'arrière-plan et le ciel) ou celle du nombre d'or (déjà un peu moins évidente) ; mais la seule que j'utilise est la suivante, beaucoup moins rassurante car moins facile à appréhender : les différents éléments de la photo doivent être équilibrés. C'est-à-dire qu'il ne doit pas y avoir de vide inutile, les éléments importants doivent bien se détacher du reste, il faut éviter de les superposer. La photo doit être équilibrée, harmonieuse.

J'ai fait des photos pendant près de 10 ans avec un compact argentique sans zoom et sans aucun réglages, mais j'ai quand même beaucoup progressé. Si j'insiste sur ces deux éléments essentiels que sont la lumière et le cadrage, c'est parce qu'on oublie trop souvent d'y faire attention, en croyant aux miracles du réflex ou du numérique. Je ne conseille vraiment pas à quelqu'un de débuter avec un réflex, car c'est une assurance de s'arracher les cheveux sur des problèmes techniques sans pouvoir prendre de temps pour les photos en elles-mêmes. L'appareil n'est qu'un moyen, qui ne doit pas accaparer l'attention lors de la prise de vue.


Une de mes premières photos, réalisée avec un appareil compact argentique de base. Le fait de ne pas avoir à me préoccuper de technique m'a grandement aidé à me concentrer sur l'image, en attendant le train.

Cependant, le réflex ouvre un champ de possibilités vraiment immense, et en maîtriser les principales fonctionnalités ouvre un nouvel univers. Pour cela, un appareil argentique manuel et son "manuel" justement ou un ouvrage technique de base sont le meilleur moyen ! Les photos seront toujours plus faciles si les réglages importants (ouverture, diaphragme, mise au point) sont instinctifs. C'est en forgeant...